le Camp d'Ailefroide (Htes Alpes) selon B. Fraboulet et B Heurteaux

Pour essayer de résumer l'histoire du camp d'Ailefroide et de ses participants dont moi-même avec mes parents Jean et Malou Fraboulet voici donc quelques souvenirs.

Paul Vigueur aurait été donc un des initiateurs sous l'égide Union des Campeurs Randonneurs (ULCR), mes parents le connaissait bien et ils avaient participé à la sortie dans les Vosges , sous la neige, en Solex faisant suite au Congrès de Nancy dans les années 50.  Cependant leur venue à Ailefroide aurait plutôt été liée à la rencontre avec les Février (congrès) en 1956-57  (55?)  après un stage UNCM  à Pralognan-la Vanoise en 1954.

Vous trouverez la photo d'Ailefroide avec la localisation du camp ULCR - Amis de Freinet le long de l'Onde, car il me semble que les si les Freinetistes n'étaient pas majoritaires il y avait de nombreux sympathisants.

Quelques noms des plus anciens mais j'en oublie:  Camille et Yvette Février avec la localisation de leur tente puis la caravane, place immuable et réservée,  la famille Menusan,   famille Weydert (Aix en Provence, professeur de Math à l'Ecole Militaire), Henriot (Reims), Madeleine Durand (Flers)  après 1968 la famille Chaillou et ....

Pour ma part si les vacances à Ailefroide ont été régulières  des années 50 à 69, puis ensuite 72 ..79.  Les mélèzes, les chemins ne permettent pas une localisation plus précise , par contre on distingue bien les sanitaires du camping municipal au nord et au sud qui sont un hors des limites. C'était un camp ULCR et nous avions des licences ULCR , tous ? je ne peux le dire ? : voir la carte de Jean Poquet à ce lien-ci :http://asso-amis-de-freinet.org/node/1134/edit

A Vallouise il y avait un camp du Groupement des Campeurs Universitaires (GCU cad MAIF) et certains nous rendaient visite (Dupuy)  et ont meme sejourné (Dufour)

Au départ il n'y avait pas de camping municipal et c'était une zone libre sans paiement pour séjourner . J'ai entendu dire que compte tenu de menaces d'organisation de la part de la commune il avait été question d'achat de terrain par ULCR ou peut être déjà un embryon d'amis de Freinet ?  Lorsque la Commune de Pelvoux a organisé le camping début 60  la zone  nous était réservée par les premiers arrivés début juillet ( le camp était dissous vers le 15 aout et cette habitude a perduré ensuite).

Quand en est il maintenant ? pour plus de précisions sur la localisation ( feux de camp, bassin pour le choc froid de Camille Février) il faudrait que je revienne sur place ! pourquoi pas le démon montagne me démange toujours

si je retrouve des photos je vous les ferais parvenir  mais toutes celles de mon père ont été détruites (inondation et attaque de moisissures sur les diapos)

Cordialement et si certains se rappellent leur séjour , nous pourrions en parler ensemble

     Bernard FRABOULET

 Je connais très bien Vallouise et ses environs. J’en ai fait la connaissance au cours d’un premier séjour au camping GCU.

    Depuis j’y suis allé régulièrement tous les ans (été et hiver). C’était en 1970.
   Je pense pouvoir dire que la famille Dufour n’a pas du fréquenter le GCU Vallouise cette année-là. Le camp n’attirait pas la   
   foule et  l’ambiance y était telle  que tout le monde fraternisait. J’ai fait la connaissance de Raymond cette même année mais
   au  congrès OCCE de Marseille. Si nous nous étions croisés à Vallouise nous nous serions reconnus.
  J’en conclus qu’il devait déjà fréquenter Ailefroide. 
  J’ai connu Ailefroide (son camp ULCR) par l’intermédiaire de Pierrot Chaillou. Nous étions amis avec la famille Chaillou.
  Collègues dans deux communes proches et membres du Groupe départemental ICEM.28. Sachant que Pierrot était un
  fidèle  d’Ailefroide nous sommes allés lui rendre visite sur le terrain. (Vers les années 1975 -mémoire approximative.)
  La photo de Fraboulet est précise. Le souvenir que j’ai de ce passage, selon Pierrot, c’est que cette enclave ULCR faisait 
  partie  (déjà à cette époque) du terrain municipal d’Ailefroide. Il y avait surtout des Freinet. Les seuls que je connaissais
  étaient Dufour et la famille Chaillou.
 Voila ma  modeste contribution mémorielle
 
B. Heurteaux

Personnalité: 

Rubriques: 

Publication: 

Département: