Fonds sonore Dumond - Paroles Images et Son

Bonjour

Voici l'article écrit par madeleine Guérin pour présenter le fonds sonore Dumond déposé à la BNF

Pédagogie Freinet - Guérin, "Paroles Images et Sons" : présentation synthétique du fonds sonore

Dimanche 18 mars

 

 

Présidée jusqu'à 2006 par Pierre Guérin, l'association "Paroles Images et Sons" (PIS) regroupe depuis 1994 les enseignants du "Secteur audiovisuel du Mouvement pédagogique Freinet". Elle a regroupé à Sainte-Savine (10) un fonds sonore constitué d’enregistrements originaux ou de copies d’enregistrements de durées très diverses (de quelques minutes à plusieurs heures).

 

Dans les années 1950, des instituteurs du Mouvement Freinet ont compris tout l'intérêt pédagogique que pouvait présenter le magnétophone à l’école : un outil favorisant l'expression orale et permettant la production, la transmission, la conservation de recherches, de découvertes, de rencontres... La Coopérative de l'Enseignement Laïc (CEL) de Célestin Freinet a diffusé le Parisonor, magnétophone mis au point pour les classes par Gilbert Paris, technicien en électronique, associé à Sainte Savine au travail de Pierre Guérin.

 

Chaque Congrès du Mouvement Freinet a vu se développer le "Secteur audiovisuel".  Des stages annuels d'initiation ont permis à des centaines d'enseignants de s'initier à la prise de son et au montage de qualité dans la chaleureuse ambiance coopérative du Mouvement.

 

Ce  fonds rassemble d’abord des enregistrements réalisés par ces enseignants dans leur classe, avec leurs élèves ainsi que des productions lors de ces stages audiovisuels.

 

Les réalisations se sont vite diversifiées au fil des rencontres de cette aventure audiovisuelle particulière. Avant la fin des années 1950, Pierre Guérin, Gilbert Paris et Raymond Dufour, enseignant dans l’Oise, ont rencontré Jean Thévenot, producteur d’émissions de radio et de télévision à l’ORTF. Celui-ci a accueilli les réalisations des classes dans ses émissions « Aux quatre vents » puis « Chasseurs de sons ». C’est ainsi que le fonds de PIS contient des copies d’enregistrements envoyés au concours annuel des Chasseurs de sons jusqu'en 1993.

 

On y trouve également deux multiplex radiophoniques (1960 et 1961) organisés par Jean Thévenot : deux émissions en direct entre des élèves de Pierre Guérin, à Paris, à la Maison de la Radio et des écoles de Varsovie, Moscou, Kobé, Ouagadougou, Saint-Denis de la Réunion, le Groënland, le Mexique, les Etats-Unis…

En 1960, l’intérêt de plusieurs enregistrements amena l’idée de produire des documents sonores à destination des écoles et diffusés par la CEL.  Ainsi, à côté des Bibliothèques de Travail (BT) créées par Célestin Freinet dans les années 1930, naquit la BTson (1 disque 45 tours + 12 diapos).

Pour alimenter ces publications, lors de centaines de rencontres, enfants d'écoles primaires, collégiens ou lycéens ont questionné sans tabou des adultes témoins de la vie quotidienne d'autrefois, ou d'événements historiques glorieux, ou de catastrophes. Pour répondre avec précision à certains de leurs questionnements, ils ont pu également interviewer  d’autres « personnes ressources » comme Paul-Emile Victor, Jean Rostand, Haroun Tazieff, Yves Coppens,  le juge Casamayor, Boris Cyrulnik, le Général de Boissieu et bien d’autres. Ces enregistrements représentent une partie importante de ce fonds.

 

Avec le technicien Gilbert Paris et Pierre Guérin, le travail d’élaboration de la BTson se concentrait à Sainte-Savine, devenu le lieu de rassemblement des productions sonores. Au fil des ans,  le secteur s’est doté de magnétophones NAGRA et REVOX qui ont considérablement amélioré la qualité des documents. Les magnétophones à cassettes, d'utilisation plus aisée,  sont arrivés dans les écoles. Dans les années 1970, la BTson est devenue cassette + livret + diapos. En 1988, elle s’est appelée Livre-Cassette, les diapos ayant disparu. A partir de 1999, les enregistrements ont été publiés sous la forme de CD + livret aux Editions Frémeaux et Associés.

Ont aussi été conservés quelques enregistrements des années 1980 issus des productions  des radios à l’école, au collège, au lycée, inspirées des radios libres.

 

Ce fonds contient également une importante série de témoignages sur la guerre 39-45 et sur la guerre d’Algérie recueillie à partir de 1990 par Pierre Guérin et PIS.

 

Les enregistrements de ce fonds (plus de 1500) ont une valeur patrimoniale particulièrement originale.

 

 

 

 

         Pour Paroles, Images et Sons, Madeleine Guérin, le 14 mars 2018

 

 

Personnalité: 

Publication: 

Département: