timbre freinet

 

Moran José-Luis

Pedro Moran, enfant espagnol réfugié au Pioulier en 1937

Pilar Fontevedra  du MCEP nous a fait parvenir cette notice analysant le livre  Pedro Moran, un enfant de la guerre à l'école Freinet

Pedro Moran fut un enfant espagnol de Santander qui  fut recueilli à l'école Freinet.

En 2017 fut présenté au Parlement de la Cantabria le livre « Pedro Moràn, un enfant de la guerre à l'Ecole Freinet », un travail collectif édité par le
Mouvement coopératif dé Ecole Populaire (MCEP), sous la coordination de Sebastiàn Gertrùdix, et dont le prologue fut rédigé par l'auteure Rosa Regàs, qui fut elle aussi une élève de Freinet.

Quatorze pages du journal Les Pionniers écrits en 1937-1938-1939

Feuilles volantes imprimées à l'école Freinet  trouvées dans le fonds Barré

 les 14 pages comportent les  16 textes suivant :

Un texte écrit en français et traduit en espagnol : les nouveaux venus

Un texte écrit en espagnol par Pierrette Française : los ninos espanoles

 textes écrits en espagnol : El 14 de abril, El maiz, Hombres gordos, Valencia, Antonio, El cable,Dionisio, La lluvia et un texte sans titre

textes écrits en français : Nuit désagréable, les hirondelles, Cita

deux textes sur la vie de l'école : Coopérative et Nouvelle

Enfantines n° 86 de novembre 1937

Petit réfugié d’Espagne, École Freinet, Vence, (A.-M), textes et linos de José-Luis Moran,   12 ans n°86, novembre 1937