Rapport du délégué des AdF à la RIDEF 2016 - Bénin

Formularbeginn

RIDEF 2016 Dogbo, Bénin

Ce fut un succès la RIDEF en Afrique de l'Ouest – une excellente même. Nous étions près de 200 personnes; dont environ 150 d'Afrique, beaucoup de femmes et peu d’enfants.

Le ciel était souvent couvert et la plupart du temps les températures n’étaient pas si élevées. En outre ça soufflait souvent et le soir il faisait même un peu frais. Cependant, le taux d'humidité était toujours élevé et on transpirait de toute façon. Les nuits étaient agréablement fraîches, même sans climatisation ou ventilateur.

Les organisateurs avaient fait de grands efforts pour fournir une réunion appropriée. Luc Herbreteau de France et Sylviane Amiet de la Suisse ont aidé bien à l'avance, aussi Katrien et Arnout Vandecapelle-Nijs de la Belgique et d'autres qui sont arrivés un ou deux jours avant la Ridef.

La cérémonie d'ouverture bien organisée a été un grand succès avec des traductions en anglais et en espagnol parfaites. La plupart des participants étaient en effet de langue française, mais il y avait quand même quelques-uns sans connaissance du français. - Ceux-ci ont ensuite été quelque peu insatisfait quand une traduction a été oubliée. La plupart du temps, cependant c’était le conseil de la FIMEM et non les organisateurs qui en était responsable.

Il y avait 14 ateliers longs différents et des ateliers courts pendants trois après-midis. Les ateliers courts ont souvent couvert les deux séquences d'un après-midi, et parfois même plus d'une journée.

Pendant trois soirées tous les participants se sont répartis en sept groupes de base. Malheureusement, il n’y avait pas de pause entre la fin des derniers ateliers et les groupes de base et donc la plupart des gens étaient en retard. L'information était mauvaise et beaucoup ne comprenaient pas l'organisation et le sens de ces groupes de base.

La plupart des participants vivaient dans les deux énormes dortoirs de l’École Normale des Instituteurs ENI. – Moi j'avais choisi l'hôtel avec une chambre simple.

Les repas à la cafétéria du séminaire étaient excellents. Souvent, du poisson et de la viande; toujours du Fufu, la pâte faite à partir du manioc, parfois légèrement fermenté et aigre; complété principalement du riz et d’un grand plat de salade et de légumes et des fruits pour le dessert.

En outre, le bar avec de la bière fraiche merveilleuse lorsqu’il y avait de l’électricité. Le propriétaire du bar et sa fille nous ont rapidement portés dans leur cœurs et au troisième jour ils ont eu de l’eau de vie du vin de palme à nous offrir: "Sodabi" (vos ancêtres vous contemplent du ciel).

J'ai choisi atelier long de Katrien: «Comment travailler démocratiquement dans nos classes? Groupe de partage vidéos et de photos et de recherche coopérative ». Nous avons fait un sous-groupe anglais avec Ulf et Hampus de la Suède, Wanda de l'Autriche, Martha du Cameroun, John du Ghana, Jun du Japon et moi. Ensemble nous avons autant que possible échangé sur nos situations scolaires respectives et l'application de la démocratie participative dans nos classes.

Pendant la Journée Forum (ouvert aux étrangers – malheureusement peu utilisée), il y eu deux tables rondes. La première sur le thème de "néo-colonialisme" m’avait beaucoup plu. Les trois intervenants étaient Florent Couao-Zotti, écrivain, Dossou Pierre Tchouba, professeur de philosophie, et Jean-Baptiste Donnou, professeur d'histoire - tous du Bénin. Les trois ont souligné que le néocolonialisme d'aujourd'hui est souvent caché. Cela en particulier dans les pays francophones d'Afrique de l'Ouest – d'une part, par la langue, d'autre part, en termes économiques par la monnaie unique « Francs CFA » qui apporte à la France des bénéfices énormes. En plus la Chine arrive aussi en Afrique de l'Ouest et achète des terres avec des ressources minérales et agricoles.

Au dimanche c’était la journée des excursions. Arrivés en retard les bus se sont enfoncés tout de suite dans la boue. Avec des efforts coopératifs les bus partaient avec plus de trois heures de retard à Ouidah (route des esclaves) et d'Abomey (Palais Royal).

En raison des contraintes de temps, je ne prenais pas part dans la Post Ridef au nord du Bénin. Je me suis permis une journée à la plage de Grand Popo avec la visite d’Ouidah et un week-end avec Lydia Kanfintine, ses collègues freinet et sa grande famille au Togo.

 

L’Assemblée Générale de la FIMEM 2016

Comme d'habitude, l'Assemblée générale AG de la FIMEM se divise en trois parties:

I) Informations

II) Discussion en groupes de langues

III) Prendre des décisions

AG I – Informations

Sadikh Diaw du Sénégal, vice-président, a dirigé la réunion. Les autres membres du conseil d'administration (CA) étaient Mariel Ducharme du Canada, Edouard Dohou du Bénin, Giancarlo Cavinato de l'Italie et Sylviane Amiet de la Suisse (déléguée pour Walter Hövel, Allemagne).

Il y avait 25 délégués présents.

Les nouveaux candidats pour le CA se sont présentés : Sylviane Amiet de la Suisse, Antoinette Mengue du Cameroun et Nuccia Maldera de l'Italie. Giancarlo et Sadikh finissent leur terme. Edouard et Mariel ont été élus il y a deux ans pour un mandat régulier de quatre ans.

Il n’y avait pas des nouveaux mouvements candidats.

Le Rapport moral sur les travaux du conseil d'administration des deux dernières années a été présenté.

Le rapport financier 2014/15 a été présenté. Maintenant comme nouveauté les comptes se terminent à la fin de chaque année impaire (parce que les RIDEF se déroulent dans les années paire) et non plus directement avant la RIDEF. Jusqu’à présent les comptes n’étaient pas très lisibles, car de très nombreuses dépenses étaient engagées pour le compte financier suivant. Maintenant toutes les recettes et les dépenses d’une RIDEF sont dans le même compte.

Avec des recettes de 54.000 € et des dépenses de 27.000 € à la fin de 2015 les comptes se terminent avec un bénéfice de 27.000 € et un montant des biens de 51.000 €. Le montant des biens juste avant la RIDEF était de 32.000 €. – François Perdrial de France travaillait comme remplaçant de Mariel, la trésorière, parce que le contact avec la banque en Europe en provenance du Canada a été difficile. Il semble très important que, dans l'avenir un des membres européens du CA devrait être trésorier.

Le budget équilibré pour 2016/17 prévoit des recettes et des dépenses de 46'000 € chaque.

Le CA a suggéré un changement des cotisations des pays A, B et C. En plus, le CA voulait adapter le règlement intérieur.

En outre, le CA avait développé quatre documents différents qu'il a mis en discussion: Politique de remboursement des frais du CA, Lignes directrices pour la solidarité, Approche de nouveaux mouvements, Critères pour les nouveaux candidats au CA.

Le CA demandait une évaluation de son travail. En outre, les objectifs du nouveau conseil d'administration ont été présentés dans les orientations pour les deux prochaines années.

La RIDEF 2018 en Suède a été présentée – on l’avait approuvé il y a deux ans. On devait voter pour la RIDEF 2020. Il y avait deux candidats: le Québec au Canada et Agadir en Maroc.

Sous question diverse Flor Zaldumbide a apporté du Mexique une résolution sur la situation dans leur pays et en particulier l'assassinat des enseignants au sud près de Oaxaca.
 

AG II - Discussion en groupes de langues

Nous avons fait trois groupes de langues: un très grand en français, un en italien-espagnol et un en anglais.

Dans le groupe de langue anglaise, nous étions les représentants de la Suède, l'Allemagne, la Belgique, l'Autriche, la Suisse et le Ghana (John en qualité d'observateur). Nous avons discuté tous les points et avons décidé que les quatre documents ainsi que les changements dans les cotisations et le règlement intérieur doivent être rejetés, en demandant au CA de les retravailler pour la RIDEF en deux ans.

Pour les cotisations le CA voulait appliquer l'IDH (l’Indice de Développement Humain). Cela est certainement une bonne idée. Cependant, les conversions doivent être réexaminées, comme un total de près de € 1.700 moins de revenus serait généré à la proposition actuelle. Quelques pays A (les plus favorisée) payant beaucoup moins (la Suisse: seulement un quart; l’Allemagne: la moitié) et les pays B auraient en partie à payer plus.

Dans le budget 2016/17 nous avons vu certaines difficultés et nous avons proposé une modification: moins de recettes de la RIDEF du Bénin, plus réaliste, mais plus bas (-2000 €). La renonciation du prêt pour la Suède (-10'000 €). Compensation par la hausse des dépenses de la solidarité (+ 5.000 €) et des frais du CA (+3000 €).

AG III – Résolutions

J’étais employé comme président du jour – dans le passé j'avais déjà agi comme président du jour, mais jamais dans la troisième partie. En outre, j'étais le délégué du Groupe Freinet Suisse et des Amis de Freinet et avait donc une triple tâche.

Le rapport moral 2014-16 a été adopté avec des changements mineurs. Aussi le rapport financier 2014/15. Alors que pour le budget 2016/17 la proposition de modifications de notre groupe de langue a été approuvée.

Dans l'évaluation du CA a été critiqué, entre autres, que certains documents, mais aussi des avis oraux n'avait pas été traduits. En plus a été objecté que le CA a discuté des problèmes internes "publiquement" en avance de la RIDEF au lieu de les résoudre lui-même.

Les orientations 2016-18 ont été approuvées avec de nombreuses demandes de modifications.

Les quatre documents et le changement des cotisations et le règlement intérieur ont été retournés pour révision.

Les trois candidates Sylviane (19 voix), Antoinette (25) et Nuccia (25) ont été clairement élues et félicitées.

Les deux commissaires aux comptes Birgit Gubo, Autriche et Andi Honegger, Suisse ont été réélus.

Une RIDEF va être approuvée nouvellement quatre années auparavant pour laisser suffisamment de temps pour l’organisation. Heureusement les Marocains ont retiré leur proposition pour 2020. Donc on ne devait pas voter contre un de ces deux mouvements. La RIDEF 2020 va avoir lieu au Québec, Canada, approuvé avec beaucoup d'applaudissements. En retour, nous avons déterminé déjà la RIDEF 2022 à Agadir, Maroc. Encore une fois par applaudissements.

La résolution mexicaine a été adoptée. Un autre papier du groupe italien-espagnol a été lu.

La réunion a duré environ 4 heures et j’étais heureux de clôturer à 19.30 h avec la perspective de recevoir encore à souper.
 

Andi Honegger, Suisse – Août 2016
andi_hon@gmx.ch

Formularbeginn

Personnalité: 

Evénement: 

Pays: