Discours de Daniel Le Blay pour l'émission du timbre à Vence

Emission en Avant Première du timbre à l'effigie de Elise et Célestin FREINET

12 octobre 2018 - Vence - Villa Alexandrine.

 

Monsieur le DIRECTEUR des Services Départementaux de l'Education Nationale,

Madame le MAIRE de la commune de VENCE,

                        la commune qui accueille l'école FREINET depuis 1934,

Monsieur le représentant du Groupe La POSTE,

Monsieur le représentant de l’école FREINET,

Mesdames, Messieurs,

 

Intervenant ici au nom de l'Institut Coopératif de l'Ecole Moderne et de l'Association des Amis de FREINET , je veux exprimer le plaisir et les remerciements des camarades du Mouvement FREINET qui ont œuvré pour que se concrétise ce projet de timbre à l'effigie de Célestin et Elise FREINET.

Je pense à Denis MORIN. Maître de Conférences à l’Université de Lorraine, et responsable du Secteur Formation-Recherche à l’Institut Coopératif de l’Ecole Moderne, Denis est l'initiateur du projet de timbre.

Je pense aussi à Michel MULAT. Administrateur aux Amis de FREINET, et chargé de mission pour les Archives à l'ICEM et à la FIMEM, Michel coordonne les animations prévues autour de cet événement.

 

 

. Les timbres de La POSTE rendent populaires des éléments identifiants de notre environnement, des faits ou des personnalités importantes de notre histoire commune.

. Il se trouve que Célestin et Elise FREINET ont œuvré pour développer une école populaire au service du plus grand nombre d’enfants, pour concevoir et mettre au point, avec le mouvement coopératif sur lequel ils se sont appuyés, les techniques et les outils nécessaires à la mise en œuvre de cette pédagogie populaire. Par l'introduction de ses techniques de travail, FREINET visait l'émancipation des personnes. Par le développement de son Mouvement, FREINET visait la modernisation de l'Ecole dans une société plus humaine et plus juste.

Cet engagement de FREINET pour une Ecole Populaire justifie que le service populaire de La POSTE puisse accueillir Célestin et Elise FREINET dans sa riche collection de timbres.

 

 

. Comment regarder les timbres de La POSTE, sans penser "correspondance" ?

De toute évidence, FREINET fut un grand promoteur du développement de la correspondance.

Aux collègues praticiens des techniques FREINET, il savait dire haut et fort avec son compagnon des premières heures René DANIEL :  "il vous faut des correspondants", car

"la correspondance interscolaire est la vraie motivation de tout notre travail scolaire, et la trouvaille peut-être la plus décisive qui marquera le plus définitivement notre pédagogie."

Permettons-nous de lire FREINET au présent : " les enfants n’écrivent plus pour eux-mêmes,  mais pour leurs correspondants ; les devoirs scolaires changent alors de sens et bientôt de nature. Quel entrain, et quel enthousiasme pour la lecture, à l'arrivée des imprimés de nos petits amis ! ...Il ne s’agit plus là d’un de ces vulgaires procédés pédagogiques prétentieusement qualifiés de « méthodes », mais d’une forme nouvelle de vie à l’école, âme et instrument de l’effort scolastique...»

Il est utile de lire ces mots de FREINET au moment où sont montrés du doigt des chercheurs et des artisans en éducation qui prônent ou mettent en œuvre les techniques et les outils pédagogiques les mieux adaptés aux processus naturels des apprentissages et aux besoins des enfants.

 

 

. La POSTE achemine  messages, revues de presse périodique, colis.

Pendant près de 40 ans, et pour mettre en œuvre son projet, FREINET a eu besoin de diffuser d'innombrables messages, de multiples revues comme la Bibliothèque de Travail, l’Art Enfantin cher à Elise, l’Educateur cher à FREINET, de nombreux colis de matériels pédagogiques.

Pour assurer tous ces envois préparés par la coopérative d’édition créée en 1928, FREINET s’est appuyé sur le service public de La POSTE. Cela n’a pas été sans susciter de grandes inquiétudes dans les moments de graves perturbations du trafic postal. Mais le volume de ces envois fut tel qu’à une époque, dans les années 1980 notamment, la Coopérative de l’Enseignement Laïc fut considérée comme un des plus gros clients de la POSTE des Alpes-Maritimes.

Vu ce parcours avec la POSTE pendant près de 80 ans, les enseignants de l’ICEM et les AMIS de FREINET trouvent JUSTE que La POSTE exprime de la considération pour Célestin et Elise FREINET.

 

 

. La POSTE joue aussi un rôle important dans la vie démocratique en France, puisque le législateur lui demande d’assurer la diffusion de la presse d’information dans des conditions tarifaires et fiscales préférentielles.

De son côté, et depuis les années 1920, FREINET éprouvait la nécessité de confier aux enfants un outil qui leur permette d’exprimer et de faire connaître autour d’eux leur vie quotidienne avec leurs textes libres, leurs poèmes, leurs dessins, leurs débats, leurs enquêtes. FREINET mettra au point la technique du journal scolaire. Mais pour la développer, il était nécessaire que les enfants puissent bénéficier des mêmes facilités fiscales et tarifaires que celles prévues pour la presse adulte.

Grâce à la détermination de FREINET et à ses collaborateurs - je pense ici à Michel Barré et à Michel Edouard Bertrand – la loi du 10 avril 1954 a permis à la presse scolaire de circuler avec les avantages des écrits périodiques des adultes.

Ce timbre à l’effigie de Célestin et Elise FREINET nous rappelle que les journaux scolaires furent une étape dans la reconnaissance publique de la parole des enfants dans nos cités.

 

 

. Que la Poste ait permis l’édition du timbre de Célestin et Elise FREINET, c’est reconnaître leur action au service de TOUS LES ENFANTS et de l’ECOLE PUBLIQUE.

Pour beaucoup d’enfants, l’ouverture au monde a pu se faire grâce à la POSTE.

Pour beaucoup d’enseignants, les activités de recherche et d’entraide mutuelle inspirées et animées par FREINET au sein de l’ICEM ont pu se développer avec la Poste.

Que La POSTE en soit remerciée au nom des membres de l'Institut Coopératif de l'Ecole Moderne et au nom des Amis de FREINET.

Souhaitons que grâce à ce timbre, les usagers des services de La POSTE aient la curiosité de mieux connaître Célestin et Elise FREINET, d’aller voir partout où sont à l’œuvre aujourd’hui les techniques pédagogiques de FREINET dans l'intérêt des enfants.

 

pour l'ICEM-PF et les Amis de Freinet - Daniel LE BLAY

Personnalité: 

Thème: 

Département: