Le bon sens paysan - ne pas se méprendre

Le bon sens paysan - ne pas se méprendre michel mulat lun 09/05/2022 - 13:24

Le Bon sens paysan

Il fut un temps où, pour essayer d'améliorer les pratiques culturales, on croyait utile d'avoir recours à des conférences, des leçons plus ou moins suggestives, des diagrammes et des chiffres. Autant en emportait le vent : le paysan hochait la tête et retournait à la tradition longuement éprouvée.

Les choses ont changé le jour où l'on a fabriqué et montré en action les outils nouveaux : charrues, tracteurs, bêches, vaporisateurs qui répondaient mieux que les anciens aux nouvelles nécessités économiques. La part de la théorie était insignifiante sinon nulle : le paysan sentait un besoin non satisfait par les anciennes techniques ; on lui montrait un outil qui semblait répondre à ce nouveau besoin ; il le voyait fonctionner, l'expérimentait, l'adoptait... Le passage s'était fait pour ainsi dire matériellement, expérimentalement.

Quels que soient ses titres de noblesse scolastique, le verbiage ne devrait pas avoir davantage de poids dans l'évolution de notre processus pédagogique.

CF. L'École Moderne Française. Guide pratique pour l'organisation matérielle, technique et pédagogique de l'École Populaire. Ed Ophrys, avril 1945

Publication