Résistant lors de ses premières années de formation à l'Ecole normale. Déporté à Heydebreck en 1944.

 11 Journaux scolaires  Le Montagnard de l'EP de garçons d'Oyonnax ' (1953-1955)   visibles au MUNAE

 

URBAIN COLLETTA  né en 1924

 

Promotion élèves- instituteurs 1941/1945

Originaire d’Oyonnax, maison familiale à Échallon, c’est un grand calme, d’une extrême gentillesse. Il se trouvait dans la maison familiale à Échallon lors d’une opération allemande sur la montagne et a échappé à l’arrestation grâce à l’aide d’un jeune soldat allemand.

Il fait partie du groupe des lycéens arrêtés par la Milice le 5 juin 44, déporté au camp de représailles de Heydebreck.

 

Militant des œuvres laïques, a dirigé la colonie des Houches, camp de pré-ados en initiation à la haute montagne.

 

Jean Marinet

Extrait de «  La Résistance au Lycée Lalande d’Oyonnax »

 

Février 44 – Juin 44

11 février 1944 - Bourg-La Cluse-Échallon

 Interview de Marie Louise Chapron dite Grizzly par Jean Le Gal et André Mathieu en 2006

 

Bulletin Municipal de Payrin-Augmontel de juin 1999

"Cécile Cauquil a été de longues années institutrice à l’école d’Augmontel. C’était une école à classe unique. Cécile Cauquil utilisait la méthode pédagogique de Freinet fondée sur l’expression libre des enfants,  textes libres, dessins libres, correspondance inter-scolaire, imprimerie et journal de l’école etc…Cette pédagogie a marqué les enfants qui sont passés par l’école d’Augmontel. La Maison des Jeunes et de la Culture, une des plus anciennes MJC de France * était très liée à l’école et aujourd’hui encore, elle garde des traditions qui remontent à l’époque où l’école existait. Voici un texte écrit dans les années soixante par Cécile Cauquil (1907-1998), augmontéloise,  écrivain auteur du Peigne d’Or :

Jacques Camescasse a fourni à la CEL l'initiateur mathématique qui le diffuse sur son catalogue

Nombreux articles dans L'Educateur Prolétarien

matériel composé de réglettes et de cubes en bois

Voir le matériel déposé au CNAM  présenté par Philippe Boutin ( doc pdf joint)

A noter que sa fille Marthe CAMESCASSE épouse Henri Chochon,directeur de l'Ecole du Domaine de l'Etoile à Nice-Penissart ( une des premières écoles Education Nouvelle en France)

Marthe Chochon, est une des premières imprimeurs du département des Alpes Maritimes

 

 Pierre (1910-1991)

Marie-Louise (1919-1990)

 

Les biographies des Cabanes sur le site de la maison de la mémoire du pays Saint-Affricain

 

http://www.st-aff.fr/maison-memoire/?lang=2&gr=1004&th=1403&art=4015

Gérante du journal scolaire de l'école d'Abeilhan L'Agaça canta  de 1945 à 1948 ( JS sur le site du MUNAE réf 21638 à 21649)

  sources ; https://journals.openedition.org/lengas/600

et  éditrice de la revue occitane l'Ase negre

Maurice Garnier enseigne à Vinneuf de 1937 à 1967. Il épouse Jeanne Guinnebert (1913-1997), institutrice

six articles dans l'Educateur dans les années d'après-guerre

. Nous reproduisons ici le 1er journal de la classe et le MUNAE possède un exemplaire du journal Allo, ici 20-9 ! de 1945

Un article  écrit par un ancien élève avec deux photos récentes :

http://vinneuf.free.fr/garnier.htm

 

texte issu  du journal Le canard tambour n°2 été 1997 :

Il y a cinquante ans, M. Garnier, instituteur à Vinneuf pendant une vingtaine d'années et dont les anciens élèves se souviennent encore aujourd'hui avec émotion, publiait un journal scolaire dont nous avons retrouvé quelques exemplaires. Selon la pédagogie Freinet, basée sur l'autonomie, les enfants y réunissaient, pour leurs correspondants, des textes rédigés librement. Une petite imprimerie leur permettait d'assumer tous les rôles de l'édition : typographie, mise en page, impression, illustration par lino gravure. Ils décidaient souvent d'y raconter un événement marquant de leur vie.

 

classe de Jeanne Garnier en 1942
Départ en retraite en 1967

Renée Aurembou est native du Bourbonnais. Elle a exercé le métier d'institutrice, avec son mari, dans plusieurs communes de l'Allier. Le couple d'instituteurs, d'avant-garde a fait partie des précurseurs de la méthode Freinet (Célestin Freinet 1896-1966).
Son grand-père François-Xavier Clément habitait Montcombroux au moment de l'essor des Mines de Bert-Montcombroux.

C'est ici qu'elle venait couramment passer quelques vacances chez ses grands-parents à Montcombroux.C'est sans-doute là, bercée par les récits de son grand-père, elle a trouvé l'inspiration et le don aussi de raconter de belles histoires.

Dans les années 1950, elle publie avec succès toute une série de romans pour la jeunesse dans la collection de "La Bibliothèque Rouge & Or", aux éditions G.P. Renée Aurembou y propose "Bravo, monsieur la grenouille !", un roman contre l’alcoolisme)

Dans les années 1980, Renée Aurembou fait appel à ses souvenirs d'enfance de la Mine et du Bourbonnais et elle publie " Il était une fois... le Bourbonnais... " aux Editions Jeanne Laffite

Avec toutes nos excuses. Une partie du texte manque page 126.

erratum-pret-coller_p_126_0.jpg

 Montage de documents ( source centre-presse Aveyron)

Pages

S'abonner à Amis de Freinet RSS